Tour d'horizon d'une demande de rachat de crédit

Tour d'horizon d'une demande de rachat de crédit

L'objectif des quelques points évoqués ci dessous  vous permettra d’éviter les déconvenues. 

Avant tout un regroupement de crédits dit plus communément rachat de crédits n’est pas une opération anodine. 

Elle nécessite une transparence complète de la part de l’emprunteur ou des co-emprunteurs. En effet dans ce type de crédit spécialisée , les banques qui les distribuent déterminent leur éventuel accord que sur l'analyse de documents factuels, leur permettant de déterminer la faisabilité du rachat du crédit. Ce ne sont pas des banques de réseau; leur seul intermédiaire est le courtier que vous avez mandaté pour faire une recherche de financement. Ils vont donc traiter votre dossier sur pièces uniquement et plus c'est précis et transparent, meilleures sont les chances d'avoir un accord de prêt.

Elles vont alors se pencher :

Sur les relevés de comptes bancaires du ménage pour déterminer 

o Le mode de vie du ménage

o Le type d'incidents bancaires

o Le nombre d'incident bancaire

o Les nombres de crédits à reprendre

Les salaires et revenus pérennes sur toute la durée du prêt envisagé

Les garanties que peuvent apporter les demandeurs ( immobilière, caution, ...)

Le gain financier attaché à l'opération de rachat de crédit


En tout premier lieu,

il est recommandé de présenter une gestion saines dite " raisonnables" de vos comptes bancaires. Même s'il y a des incidents de paiement, qui est souvent le cas quand une famille fait une demande de rachat de crédit.

Mais il faut que cela soit raisonnable. Si vous avez plein d'incidents de paiement,  de rejets de prélèvements sur des crédits, l'eau, le chauffage, charges courantes, ..., , la banque considérera alors que le risque est trop grand et ajournera votre dossier dans l'attente d'une gestion plus saine de votre budget.  Attention si vos relevés de comptes indiqueraient un abonnement à des jeux de hasards ou d’autres loisirs « atypique »; là le refus de dossier est rédhibitoire 

Il est vraiment nécessaire de montrer que la gestion est réelle et que les dépenses sont justifiées. N'oubliez pas que les organismes de rachat de crédit ne communiquent pas nécessairement sur les critères qui peuvent faire échouer une opération, donc demandez en tout premier lieu à votre courtier d'analysez vos extraits de compte. ( pour votre information , ces banques se basent pour leur étude de faisabilité d'une demande de rachat de crédit, sur les 3 derniers mois de vos relevés de comptes )

En présentant des finances sérieuses même déséquilibrées , l’emprunteur démontre ainsi son sérieux et fait preuve d’un comportement qui peut rassurer la banque qui va racheter ses différents prêts.


En second lieu,

il vous faut apporter la preuve de revenus pérennes sur toutes la durée du prêt envisagé. Attention de ne pas prendre tous vos revenus dit "variables" ou non contractuel. En effet, la banque étudiera vos capacité de remboursement jusqu'à la fin du prêt en rachat de crédit. Donc si vous avez des primes de déplacement, des heures supplémentaires, des compléments familiaux , allocations familiales, pension alimentaires etc ou que vous passiez en retraite dans le durée du prêt. il faut vérifier si ces revenus sont certifiés pendant toute la durée du prêt. Contrôlez cela avec votre courtier


En troisième lieu

pour ceux qui demande un rachat de crédit où il y a des prêts immobiliers qui génèrent pour ces banques une prise de garantie réelle. C'est à dire qu'en face d'un accord de prêt ils veulent une garantie sur un bien immobilier, il vous faut bien déterminé le valeur de votre bien. Faites la estimer par un voir deux agents immobilier. Il serait trop bête que votre dossier soit rejeté pour avoir trop estimé votre bien . sachez que toutes ces banques spécialisées, dans le cadre d'un rachat de crédit avec garantie immobilière, feront expertiser votre bien et que même si vos ratios financiers sont bons et que le ratio hypothécaire ( montant du prêt / valeur du bien ) est trop important, ils refuseront votre demande de rachat de crédit. Contrôlez cela avec votre courtier

En quatrième lieu

ils vont étudier le bénéfice financier de l'opération. Même si le taux d’endettement est élevé, l'opération doit pouvoir dégager un plus en "reste à vivre" par rapport à la situation actuelle. Vérifiez avec votre courtier que cela est le cas. 

Pour terminer,

une erreur doit être évitée : multiplier les demandes de rachat de crédit via plusieurs courtiers, puisque les organismes spécialisés en rachat de crédits ont des partenariats avec les mêmes types d'établissements bancaires. En recevant plusieurs demandes pour un même client de la part de plusieurs courtiers, la banque peut se poser la question du bien-fondé de l’opération : l’emprunteur n’est-il pas dans la précipitation ? 

Conseil :  choisissez un courtier de proximité qui pourra vous accompagner d'une manière réelle et sérieuse 

Enfin

l’assurance de prêt ne doit pas non plus être négligée. En effet, surtout pour les rachats de crédit hypothécaire ( avec garantie)   il ne faut pas hésiter à négocier son assurance en demandant une délégation d'assurance . La différence des prix proposés peut alors varier du simple au double. Contrôlez cela avec votre courtier

Un rachat de prêt n’est pas en soi compliqué à mettre en place mais il est primordial que la lumière soit faite sur l’ensemble du dossier des emprunteurs afin qu’il leur soit proposé une offre personnalisée et que la banques est une vision réelle de l'environnement de la dite demande de rachat de crédit.